CR 25 Octobre 2020 – Air Chaud

octobre 25, 2020 asmpg No comments exist


Objectif : déséquiper l’Air chaud et placer de nouveaux capteurs pour les Sophitaupes.

Lieu Saint-Vallier-de-Thiey

Présents : Joe, Cathy, Jean-Luc, Romain, Pascal, Christophe, Stéphane, Bernard, Thierry et Laurent.

Nous attaquons le trou vers 10 h et formons deux groupes :

– le premier groupe à la tête duquel Romain et Pascal, derrière Thierry Bernard et Stéphane, moi-même et Christophe qui fermont ; nous devons descendre jusqu’à la rivière sous-terraine à moins 200 m avec la ferme intention de remonter les 6 kits de cordes installés par les « Sophitaupes ».

-le deuxième groupe où Joe et Cathy se chargent de coacher Jean-Luc qui reprend l’activité sous-terraine !

Nous descendons très rapidement jusqu’au shunt. Romain nous indique alors le bon passage et je me retrouve alors en position 3 du fait de la recherche du passage par mes acolytes . Bernard et Thierry me suivent désormais…Stéphane se trouve alors en avant dernier et c’est alors que nous perdons Christophe qui s’était arrêté et qui ne trouvera pas le shunt à la descente et passera par un autre chemin…

Nous enchaînons ensuite les grands puits  et le plan incliné pour atteindre finalement le point bas de la cavité où nous attendent Romain et Pascal à moins 200 mètres.

La température étant très clémente, j’en profite pour me libérer de la polaire et ne garder que mon maillot et la combinaison. Stéphane,lui, fait une pause déjeuner ; il est environ midi effectivement.

Romain et Pascal nous invitent alors à explorer une partie du cours d’eau qui présente de nombreuses méduses,  concrétions, aragonites et autres sculptures de manganèse découpées par l’érosion de l’eau, jamais observées jusqu’à cette cavité pour ce qui me concerne.

Thierry se charge de photographier ces beautés minérales. Personnellement, j’essaye de ne pas trop me mouiller derrière Bernard qui me fait la route mais qui est toujours plus grand que moi…

Après environ une demi-heure de visite, très aquatique à slalomer dans le lit de la rivière avec plus ou moins de chance pour ne pas se mouiller, nous nous résignons à repartir en sens inverse. Nous retrouvons très vite Stéphane qui a repris des forces et un peu plus haut Christophe qui, seul,  ne s’est pas aventuré jusque dans la rivière…Joe, Cathy et  Jean-Luc ont rebroussé chemin plus haut…

Romain et Pascal déséquipent à vitesse grand V . Le premier kit est  emporté par Stéphane, ragaillardi  suivi par moi…un peu plus haut, je me charge du second kit, Christophe du troisième, Pascal du quatrième et Romain le chanceux des deux derniers sacs faute de combattants.

Parallèlement, Bernard et Thierry, partis en premier, nous remontent les premiers kit du haut des grands puits et nous évitent une grosse fatigues sur les ascensions.

Nous leur confions ensuite une dernière autre corde sans sac cadeau de Pascal.

A mi-chemin, nous atteignons à nouveau de courts méandres empruntés à la descente mais que nous ne reconnaissons pas forcément.

Par deux fois, dans le réseau labyrinthique, Thierry en tête n’étant pas certain de la voie empruntée, nous attendons l’arrivée de  Romain et Pascal pour nous confirmer l’itinéraire et lever nos doutes..

Les étroitures de la fin ont raison de nos dernières forces…Nous nous passons les kits tant bien que mal pour nous faciliter la progression tandis que Romain finit de déséquiper plus bas.

Nous sortons enfin à 18 h de la cavité où le groupe deux est venu nous attendre, juste avant la nuit, bien fourbus mais heureux d’avoir pu enfin tout remonter du fond.

Pour une reprise de l’activité depuis juillet pour la plupart d’entre nous, nous n’avons pas été déçus mais sommes rassurés sur nos capacités d’endurance…

Nous pouvons enfin prendre un petit encas tous ensemble avant de quitter Saint-Vallier..…en attendant la prochaine sortie.

TPST : environ 8 heures.

Laurent Bettoli 

Video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *