CR sortie du WE 7 juillet 2018 – Weekend au Margua

juillet 7, 2018 asmpg No comments exist

Anne, Carlo, Cathy, Jo, Romain, Philippe, Arnaud et Pascal se réunissent au péage de la Turbie, direction l’italie et Upega pour y retrouver Gabriella et Flavio.
Nous retrouvons nos 2 amis italiens à l’intersection entre Carnino et Upega, nous embarquons leurs affaires dans nos voitures afin qu’ils puissent être plus légers pour la randonnée jusqu’au col des seigneurs, où nous les retrouverons après un trajet sur la piste par Upega.

Tout le groupe se retrouve donc au col des seigneurs aux alentours des 11h30. Après un bref pic-nic Arnaud, Philippe, Pascal, Jo et Romain se préparent pour rejoindre l’Aldo en habit de spéléo. Au passage nous rencontrons Attila et Franchesca. Le groupe de spéléo entre dans l’aven Aldo aux alentours des 13h.

La descente se fait sans encombre, malgré l’étroiture du début. Nous profitons de faire quelques pauses pour admirer la magnifique salle découverte l’année passée. La suite se déroule dans le fameux canyon d’un blanc ivoire. Une fois arrivé au terminus de 2017 nous nous empressons d’équiper la suite. Rappelons qu’en 2017 nous nous étions arrêtés sur un puit, que, faut de corde, nous n’avions pas pu descendre. C’est donc après près d’un an d’attente que nous avalons la suite de la grotte.

Le canyon se poursuit par une série de petits ressauts jusqu’à s’ouvrir sur un plus grand puits d’environ 50m. A ce niveau le malm blanc laisse place à une couleur beaucoup plus sombre, presque noire, ce qui donne à l’Aldo cette atmosphère ténébreuse, froide et tellement mystérieuse, typique des cavités du marguareis.

Jo descendra ce nouveau puits mais restera coincé sur un méandre étroit d’où provient un fort courant d’air. A noter qu’en bas du puits nous caressons la côte symbolique de -300m.

C’est dans un mélange de joie, de curiosité, mais aussi de froid que le groupe remonte. La sortie se fait aux alentours de 18h pour les derniers. Le soir nous partageons nos découvertes chez Matteo qui nous reçoit, comme d’habitude, dans son refuge avec une excellente ambiance.

Le lendemain, Agostino et Stephania, venant de Carnino, nous rejoignent à l’Aldo. Nous décidons de travailler l’étroiture d’entrée pour faciliter les prochaines explorations. Vers midi chacun retourne vers son moyen de locomotion (voiture pour certains, à pieds pour d’autres), et nous rentrons dans notre pays avec l’envie, déjà, de revenir ouvrir le camp et reprendre les explorations.

Participants : Anne, Attilia, Cathy, Gabriella, Stephania, Agostino, Arnaud, Carlo, Flavio, Francesco, Jo, Romain, Pascal, Philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *